Quelles sont les innovations en matière d’environnement ?

La détérioration du climat et de l’environnement s’est accélérée dernièrement et va se poursuivre encore surement pendant les prochaines années. Cette détérioration a un impact important sur les écosystèmes, la santé humaine, les cultures agricoles, les systèmes côtiers, les ressources naturelles et partant même sur l’économie mondiale. Cependant, malgré la grandeur de ce phénomène, la communauté internationale est encore en train de se diviser sur l’ampleur, le calendrier et la nature des actes à engager afin de résoudre le problème. Cet article explique, quelles sont les innovations en matière d’environnement.

Qu’est-ce qu’une innovation environnementale ?

Une innovation environnementale est un assortiment de solutions alternatives qui permettent plus efficacement de mesurer, limiter, surveiller, corriger et prévenir les atteintes au climat et à l’environnement, plus largement, d’honorer les buts du développement durable. Les solutions proposées peuvent être de nature institutionnelle, managériale, organisationnelle ou encore technologique. Elles peuvent également posséder une portée générale, mais appliquée dans un ou plusieurs secteurs, ou bien n’avoir qu’une seule portée locale comme une usine, un pays, une entreprise, ou autres. Les solutions concernent généralement l’ensemble des problèmes de l’environnement touchant l’air, les sols ou l’eau, ainsi que les problèmes concernant les écosystèmes, le bruit et les déchets. En plus de permettre de respecter les obligations réglementaires qui relèvent des droits de l’environnement, ces solutions peuvent aussi permettre d’améliorer l’efficacité de l’évolution industrielle ou la performance des services ou produits qui en résultent. Et enfin, plusieurs acteurs institutionnels et socio-économiques dans de nombreux secteurs peuvent le mettre en œuvre systématiquement ou de manière opportuniste. 

Quelles sont les différentes formes d’innovations environnementales ?

On peut distinguer trois formes principales d’innovation environnementale. En premier lieu se trouve l’innovation environnementale technologique ou technique. Cette forme d’innovation se subdivise en deux catégories. Les technologies ou procédés en bout de chaîne permettent d’atténuer de façon directe ou indirecte les conséquences des procédés de fabrication sur l’environnement. Elles consistent alors à modifier de façon incrémentale les moyens de production qui corrompent l’environnement. Après les procédés bout-de-chaîné, il y a les technologies intégrées qui permettent de réduire ou prévenir la production des polluants. Il y a également les innovations non purement technologiques. Il s’agit de l’ensemble des moyens d’organisations mis en œuvre par l’entreprise pour innover l’environnement. Et enfin, les innovations systématiques ou mixtes qui assimilent à la fois une dimension organisationnelle, dématérialisée et technologique.

Innovation par les pouvoirs publics

Les pouvoirs publics ont établi une gamme de mesure plus ou moins incitative ou restrictive comme des réglementations, permis négociables, subventions, programmes volontaires, campagnes d’information. Théoriquement, la majorité de ces mesures ont un effet positif indirect ou direct sur l’innovation environnementale. Généralement, ils encouragent les entreprises à s’investir dans certaines dépenses pour leur permettre de respecter une norme ou une réglementation restrictive, soit d’éviter des dommages et intérêts, une amende et une taxe, soit de revendre leur permis négociable à d’autres entreprises insuffisamment innovantes ou moins vertueuses.   

Quelles pièges choisir pour les ragondins et les rats musqués
Quels sont les événements incontournables pour l’environnement ?